PHOTOMOGRAPHIE

Vive la France (de l’étranger surtout)!

Quand on regarde la France de l’étranger, surtout en cet approche d’été 2016, voila ce qu’on voit dans les médias: grève, contestation, grève, menace de grève, inondation, grève, échauffourée… Bref un chouette climat. On voit les articles suivants: à la rentrée, grève des enseignants, avant l’été et chaque congés, grève des transports aériens et ferroviaires, avant les festivals, manifestation des intermittents, avant une compétition européenne de foot qui place le focus sur la France, grève des éboueurs, avant des examens nationaux, grève des routiers avec opérations escargot (ma soeur et moi, à 2 ans d’intervalles, y avons eu droit pour le bac!). La France s’est spécialisée dans cette voie, la négociation au chantage de situation dans laquelle se trouve interrogatif le citoyen lambda sur le but poursuivi par les instances dont on ne sait plus si elles sont vraiment représentatives. C’est à celui qui pourra imposer son coup de force même si ça ne sert pas l’intérêt du plus grand nombre, pourvu que ça bloque et que ça emmerde.

Vous voulez un exemple de clarté de message? Prenez Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT. Je lisais un article dans lequel on pouvait lire que Philippe Martinez a affirmé que « les militants de la CGT ont reçu une consigne pour que tous les supporteurs puissent accéder au Stade de France ce soir » (premier match de l’Euro pour la France).

Bon donc jusque là c’est clair, la consigne a été donnée. Mais en lisant la suite de l’article, et à moins que le journaliste du Point ne se soit emmélé les pinceaux, on y lit son contraire: « La CGT est claire, il n’y a eu aucune consigne ». Bon là c’est beaucoup moins clair, il y a eu une consigne, mais en même temps elle est claire elle n’a donné aucune consigne. Et la suite encore « Il y a même une consigne contraire pour que tous les supporteurs puissent accéder au Stade de France ».

Bon raisonnons par étape, soit la CGT n’a donné aucune consigne, mais en ce cas elle ne peut donner de consigne contraire car un contraire implique l’existence de la consigne initiale contraire au contraire, ce qui vient infirmer le fait de ne donner aucune consigne, soit la CGT a donné une consigne, mais en ce cas ce n’est pas clair car elle n’a donné aucune consigne et une consigne contraire donc une chose et son contraire comme on dit.

Bref vu de l’étranger, on n’est pas convaincus que tous se battent pour la même chose et aient la même compréhension des textes impliqués.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *